revelations

Grèce : un ancien diplomate grec prédit l’insurrection sociale et des manifestations sanglantes

Les révélations explosives d’un ancien diplomate grec.

Un ancien diplomate grec, Leonidas Chrysanthopoulos, s’est confié depuis qu’il a démissionné de son poste aux ministère grec des affaires étrangères. Notamment avec des journalistes de Newstatesman et Millstonenews. Il prédit une insurrection sociale et des manifestations violentes en Grèce et indique que le gouvernement aurait engagé BlackWater, l’entreprise américaine militaire privée tristement célèbre pour ses activités en Irak, pour protéger le parlement. S’il semble être rassuré sur les forces armées grecques et un éventuel coup d’Etat, il ne mâche pas ses mots sur le gouvernement, l’UE et le futur sombre qui attend le pays.
Leonidas Chrysanthopoulos était un diplomate du ministère grec des affaires étrangères. En tant que jeune officier en service dans les années 1970, il a contribué à assurer l’adhésion de la nation alors fraîchement démocratique à l’Union Européenne (à l’époque la CEE). Il a été ambassadeur d’Athènes en Pologne, en Albanie et au Canada, et, enfin, le directeur général des affaires européennes au sein du ministère.

L’an dernier, il a finalement démissionné en tant que secrétaire général de l’organisation de coopération de la mer Noire, est parti dans le secteur privé, et se sent désormais libre de parler ouvertement de sa fureur sur ce que font l’Europe et les prêteurs internationaux à son pays.

“A un certain moment, très bientôt, il y aura une explosion des troubles sociaux. Cela sera très désagréable” dit-il. Dans les dernières semaines, les bureaux des partis au pouvoir ont été incendiés, ainsi que les maisons de journalistes pro-gouvernementaux. Le siège du parti de la Nouvelle Démocratie au pouvoir a été mitraillé et quelques jours plus tard, une bombe a explosé dans un centre commercial appartenant au 2ème citoyen le plus riche du pays. Personne n’a été gravement blessé par les attaques. (more…)

Greece: “A promise from the army has been obtained to not intervene against a civil uprising” Explosive revelations from a former Greek diplomat.

It is always enlightening to hear the frank assessment of a diplomat upon leaving the service, once unshackled from “the patriotic art of lying for one’s country”, as 19th Century American journalist Ambrose Bierce described the craft.

Leonidas Chrysanthopoulos was a career diplomat with the Greek foreign ministry. As a junior officer with the service in the 1970s, he helped assure the then freshly democratic nation’s accession to the European Union (at the time the EEC). He was at different times Athens’ ambassador to Poland, Albania and Canada, and finally the director general of EU Affairs in the ministry.

Last year, he finally resigned as secretary general of the Black Sea Cooperation organisation, and entered the private sector, and now feels free to speak openly about his fury at what he says Europe and international lenders are doing to his country.

“At a certain moment, quite soon, there will be an explosion of social unrest. It will be very unpleasant,” he says, referring to 15 armed incidents in the previous ten days. In the past few weeks, offices of the governing parties have been firebombed as well as the homes of pro-government journalists. The headquarters of the prime minister’s conservative New Democracy party was machine-gunned, and days later a bomb exploded at a shopping mall belonging to the country’s second wealthiest citizen, although no one has been badly injured by the attacks.

“It is an escalation of activities,” he worries, adding that he expects the “explosion” to occur sooner rather than later. He predicts the spark will be when new, retroactive and sizeable tax bills come due in the coming months that people simply cannot pay. “There will be further increases in armed actions. There will be bloody demonstrations.” (more…)