Union Européenne

Le discours du président de ΕPΑΜ, Dimitris Kazakis, présentée à la conférence de l’Université d’automne, qui s’est tenue à La Rochelle (France) du 8 au 11 novembre 2019.

Chers camarades,

L’Union européenne évolue de plus en plus vers un empire. Le 15 septembre dernier, Guy Verhofstadt, membre du Parlement européen, principal négociateur de l’UE sur le Brexit et chef de la faction de l’Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe de l’Union Européenne, a pris la parole devant le congrès du parti Lib.-Dem du Royaume-Uni:

«L’ordre mondial de demain n’est pas un ordre mondial basé sur des États-nations ou des pays. C’est un ordre mondial fondé sur des empires… Le monde de demain est un monde d’empires, dans lequel nous, Européens et vous, Britanniques, ne pouvons défendre vos intérêts, votre mode de vie, qu’ en le faisant ensemble dans un cadre européen et une Union européenne. » (more…)

La représentation politique des peuples comme problème

Η πολιτική εκπροσώπηση των λαών ως πρόβλημα

L’ intervention du membre de l’ EPAM Christina Komi à la journée d’ action contre le CETA à Lyon le 21.01.17

Η εισήγηση του μέλους του ΕΠΑΜ Χριστίνας Κόμη στην ημερίδα της Δράσης κατά της συνθήκης CETA στη Λυόν Γαλλίας στις 21 Ιανουαρίου 2017

 

Communiqué de la coordination européenne Anti-euro pour le BREXIT

English

Communiqué de la coordination européenne Anti-euro

Le 30 juin 2016

Vive le Brexit !

Les Britanniques, surtout la classe ouvrière et les couches sociales massacrées par la mondialisation néolibérale, ont décidé, lors du référendum du 23 juin 2016, de recouvrer la souveraineté populaire et la démocratie. C’est une immense victoire de la liberté et de la paix. Les déluges de propagande des grands médias, les menaces et les ultimatums des dirigeants des firmes multinationales et des chefs d’État de l’Union européenne n’ont pas eu l’effet escompté.

L’Union européenne n’a pour but que d’éliminer la souveraineté des nations pour rendre définitives les politiques néolibérales. Celles-ci ne servent qu’à favoriser les plus riches en écrasant les plus pauvres. (more…)

QUE FAIRE APRÈS L’UNION EUROPÉENNE ?

ελληνικά

Troisième Forum international

23-25 Septembre 2016 – Chianciano Terme (Italie)

La trahison des institutions de l’Union européenne (UE) à ses principes autoproclamés de justice, de fraternité, de liberté, de coopération, de solidarité et de paix, a été consommée par les accords récents passés avec les gouvernements du Royaume-Uni et de la Turquie. Les masques tombent. La véritable nature de l’UE se révèle au grand jour.

(more…)

La remise de la mer Egée à l’OTAN entraîne les premiers bouleversements

par Dimitris Kazakis

ελληνικά

La remise de la mer Egée, par le gouvernent grec actuel, à l’OTAN –ce qu’aucun gouvernement depuis les temps de la dictature grecque n’avait osé faire– est un fait totalement inouï. Tout d’abord à cause du silence sépulcral de toutes, absolument toutes, les forces politiques du parlement hellénique. Elles sont donc toutes complices de la même imposture. De la même façon qu’elles se rendront complices de la suivante: l’installation des forces étrangères qui garderont les frontières grecques sur la terre ferme.

(more…)

Comment crée-t-on l’argent ?

Comment crée-t-on l’argent ?

LE 27 FÉVRIER, 2013 DANS DICTATURE DE L’ÉCONOMIE PAR 

Si le peuple comprenait notre système bancaire et monétaire, il y aurait une révolution avant demain. »-Henry Ford

La planche à billets ?

Pour la plupart des personnes, l’image ci-dessus représente la création d’argent. Les gens se disent que l’Etat, ou toute autre organisation, imprime des billets pour créer toute la monnaie nécessaire.

Il n’en est rien !
En fait, seulement 5% de la masse monétaire (tout l’argent sur terre) se trouvent être des pièces ou des billets. Les 95% restants sont des écritures informatiques, dit « argent scripturale ». Ces écritures, pour simplifier, disent par exemple : Mme X est à +10000€ sur son compte, le FC Barcelone est à -500 millions d’euros.

Vous avez déjà du entendre que si tout le monde retirait l’argent de son compte, le système s’effondrerait, en voici l’une des raisons : l’ensemble de l’argent n’existe pas matériellement !!!

Il est aussi facile de comprendre que, lorsque vous payez par carte bancaire au supermarché, votre compte sera débité de 150€ par exemple et que le compte du supermarché va passer de 300 000€ à 300 150€. Pourtant, aucun échange de billet ou de pièce n’a été effectué, seules les écritures informatiques ont changées. De même que vous ne recevez jamais votre salaire en billets et pièces (ce qui est plus pratique) et que de plus en plus de transactions s’informatisent (traites, virements bancaires…).

« FAIT N°1 : 95% de l’argent sur Terre est informatique. Les 5% restant sont les pièces et billets que nous connaissons tous. »

La création monétaire par le crédit

Voici la partie sûrement la plus difficile à comprendre. Il est impératif de bien en cerner les subtilités. Prenez votre temps pour lire ce qui suit. Si le phénomène reste encore flou après explication, nous vous encourageons à relire ce passage une fois de plus :

La plupart des personnes pense que les banques ne prêtent que l’argent qu’elles possèdent.

Il n’en est rien !
En fait, la loi permet aux banques de prêter plus que ce qu’elles ont dans leurs comptes. Les « réserves obligatoires » représentent la partie d’argent que la banque se doit de garder pour accorder un prêt plus important.

N.B. : vous n’y croyez peut-être pas, mais cela est un fait ! Dans l’Union Européenne par exemple, les banques doivent seulement garder 8€ pour pouvoir en prêter 100 ! (Taux de réserve de 8%, c’est la loi !) (more…)

Portugal: des dizaines de milliers de personnes dans la rue contre l’austérité

La manifestation de samedi est intervenue alors que la grogne sociale est à nouveau en hausse contre les mesures d'austérité mises en oeuvre par le gouvernement de centre-droit, en contrepartie du plan de sauvetage de 78 milliards d'euros accordé au Portugal par l'Union européenne et le Fonds monétaire international en mai 2011.

La manifestation de samedi est intervenue alors que la grogne sociale est à nouveau en hausse contre les mesures d’austérité mises en oeuvre par le gouvernement de centre-droit, en contrepartie du plan de sauvetage de 78 milliards d’euros accordé au Portugal par l’Union européenne et le Fonds monétaire international en mai 2011.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes déferlaient samedi à travers le Portugal contre les mesures d’austérité du gouvernement à l’appel d’un mouvement citoyen apolitique, en passe de réaliser une mobilisation de grande envergure.

“La troïka et le gouvernement dehors”, “le Portugal aux urnes”, “élections maintenant”, “démocratie participative”, pouvait-on lire sur les banderoles et les affiches portés par les manifestants.

A Lisbonne, le cortège des protestataires, fort de plusieurs milliers de personnes s’est ébranlé vers 16H00 GMT au son de la chanson “Grândola Vila Morena”, reprise en coeur par les manifestants, la voix tendue d’émotion.

Cette chanson est devenue le symbole de la contestation au Portugal après avoir été l’hymne de la Révolution des Oeillets de 1974 qui a permis l’instauration de la démocratie. (more…)