EU

EPAMS Stellungnahme zum Mazedonienabkommen

Schluss mit den Lügen und den Illusionen !

Nationaler Befreiungskampf bis zum bitteren Ende!

Durch die Billigung des Prespenabkommens am  25.1.2019 vom griechischen “Parlament”, fand noch ein Verbrechen gegen das Land statt.

Man kann als Weltrekord die Tatsache betrachten, dass die  Ländergrenzen, festgesetzt vom Bukarest-Vertrag im Jahr 1913,  jetzt geändert werden können, ohne Einwilligung der betroffenen Völker ! Nicht einmal nach verlorenem Krieg! Weltrekord ist das Akzeptieren der Vergewaltigung von Geschichte und Kultur, der Kämpfe unserer Ahnen. Gleichzeitig  wird also das Thema der Neubestimmung der Ländergrenzen im Balkan, so wie auch die Annullierung nationaler Souveränitätsrechte aufgeworfen, mit unabsehbaren Folgen. (more…)

EPAM über Polizeigewalt auf dem Syntagma-Platz

Den Staatswappen tragende Verbrecher! 

Am Sonntag, dem 20 Januar, in der Volksversammlung, die auf dem Syntagmaplatz in Athen stattfand, haben die Verbrecher bewiesen, dass sie Professionelle dieser Art sind. Und das, weil sie gegen die  riesengroße Menschnenmenge, die sich versammelt hatte, um ihren Willlen zu bekunden, das von ihren Ahnen überkommene heilige Erbe (nämlich den Namen Makedoniens) zu verteidigen, einen Umzingelungsplan ausgearbeitet und  ausgeführt haben, ohne die reelle Gefahr zu berücksichtigen, dies könnte Opfer zur Folge haben. (more…)

Η κατάσταση στη Γαλλία είναι ίδια με τις παραμονές της επανάστασης του 1789

Συνέντευξη του François Asselineau, Προέδρου του Γαλλικού κόμματος “Union Populaire Républicaine” – UPR στο γαλλικό κανάλι RT, για τη σημερινή κατάσταση στην Γαλλία.

 

Comment faire gagner les Gilets jaunes?

Une analyse théorique, politique et stratégique.
Par Jacques Nikonoff, Gilet jaune, universitaire, président du Parti de la démondialisation (Pardem)

Après la magnifique mobilisation des « gilets jaunes » du 17 novembre et ses prolongements, un premier bilan s’impose afin de mieux éclairer la suite des évènements. Avec des centaines de milliers de participants et plus de 2 000 points de rassemblements, les Gilets jaunes sont certainement à la veille de devenir un acteur significatif et durable de la vie politique et sociale. C’est une étape décisive dans la reconstitution du peuple comme corps politique autonome. Ce que conteste fondamentalement ce peuple, c’est la mondialisation néolibérale, même si les choses ne sont pas dites en ces termes par les Gilets jaunes. (more…)

The unprecedented genocide of the Greek people

by Dimitris Kazakis

About 36.000 souls were lost from Greece’s population just in 2017 due to the difference between the soaring numbers of deaths and the new, even bigger, drop in births. That is, an average sized Greek town was lost in 2017; something like Tripolis.

We didn’t have such an amount of casualties during the war against the invading Italian and German forces in 1940-41, in which the Greek casualties were in the vicinity of about 14.000. (more…)

VIVENT LES GILETS JAUNES!

Depuis un mois nous suivons de près en retenant notre souffle le soulèvement courageux du peuple français contre le totalitarisme européen et ses représentants sans scrupules en France.

Fidèle à ses traditions révolutionnaires le peuple français donne à nous tous des leçons de la façon dont on renverse les tyrans et démolit les Bastilles.

Nous souhaitons exprimer notre pleine solidarité avec le mouvement authentique des gilets jaunes, qui est une inappréciable source d’inspiration pour tous.

Le nouveau fascisme néolibéral ne passera pas!

epam

Grèce: Open-bar pour la finance

Par Joël Perichaud, secrétaire national du Parti de la démondialisation chargé des relations internationales

7 septembre 2018

Le dernier des «plans d’aide» qui régissent la Grèce depuis 2010 s’est achevé le 20 août. La Grèce retrouverait donc son indépendance financière grâce à l’UE, au capitalisme mondialisé et à la «bonne volonté» de Tsipras.

Après trois «sauvetages» de l’Union européenne (UE) et du Fonds monétaire international (FMI) pour un total de 260 milliards d’euros, la Grèce croule encore sous les dettes (343 milliards d’euros, soit 180% du PIB). Elle devra, bien sur, les rembourser, avec leurs intérêts colossaux. De nouveaux profits en perspective pour les créanciers.

(more…)